Le métier de Matiériste-Coloriste en décor mural

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Découvrez en quoi consiste le métier de Matiériste-Coloriste en décor mural et trouvez peut-être votre vocation. Voici un métier qui nécessite analyse, réflexion et agilité. Cette profession est très captivante. Elle peut sembler facile, toutefois, constitue un travail physique

Le travail d’un Matiériste-Coloriste en décor mural

Le métier de Matiériste-Coloriste en décor mural est un vrai art. Une excellente maîtrise des couleurs, des matières et des textures est nécessaire. L’objectif principal de ce type d’artisan est l’aménagement ou la confection de décoration murale. Ces œuvres peuvent être contemporaines, mais aussi des rénovations de constructions anciennes. Dans un premier temps, le Matiériste-Coloriste doit analyser consciencieusement l’ouvrage afin de proposer une idée de décoration ou de réhabilitation. Une fois que ses idées et propositions sont validées, il devra aussitôt se mettre au travail et présenter des croquis, des plans et préparer tout ce qu’il faut pour une éventuelle transformation. L’ouvrage doit toujours être réalisé en respectant chaque consigne du client. Un Matiériste-Coloriste en décor mural peut travailler pour son compte, mais aussi, dans une entreprise.

La formation EEAM

Le cursus de formation proposé par l’école décorateur EEAM dure 3 ans. Elle prépare les étudiants aux nouveaux métiers de bâtiment et plus spécialement à ceux de la finition. Pour pouvoir suivre cette formation, il faut avoir entre 17 et 25 et posséder le diplôme du Baccalauréat. La première année est une année préparatoire, où les étudiants feront une mise à niveau en arts à l’aide d’un enseignement général en Arts appliqués et d’une initiation en graphisme. C’est au cours de cette première année qu’ils apprendront davantage sur les matériaux et feront leur premier stage (de 135 heures). Les 2e et la 3e année durent 455 heures et sont en alternance. C’est au bout de la 3e année qu’on obtient une certification de niveau IV.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »